Skip to main content
Bien-être psychologiqueEstime de soi

Prendre soin de soi, au-delà du stéréotype

Par Publié le 3 mai 2023Mis à jour le 24 novembre 2023Mis à jour le 24 novembre 2023No Comments

Un désert aride
Ne peut abreuver
Personne.

“Prendre soin de soi” est une expression fréquemment utilisée et chacun a son propre rapport aux soins qu’il s’accorde, ainsi que sa manière singulière de le faire.

La plupart des gens savent qu’il est essentiel de prendre soin de soi, pour l’humeur, le bien-être et la santé mentale, toutefois plusieurs personnes rapportent ne pas savoir exactement ce que cela veut dire et encore moins comment s’y prendre.

Dans cet article, je propose un angle de réflexion, bien qu’il puisse y avoir d’autres manières de conceptualiser et de donner sens à ces quatre petits mots.

QUE SIGNIFIE "PRENDRE SOIN DE SOI"?

Plusieurs définitions coexistent selon les disciplines qui l’étudient et une récente étude (Martinez et al., 2021) en a proposé une définition plus précise. On parle de la capacité à prendre soin de soi par la conscience, la maîtrise de soi et l’autonomie afin d’atteindre, de maintenir ou de promouvoir la santé et le bien-être (traduction libre de Martinez et al., 2021).

Voici une autre définition que je trouve inspirante : “Prendre soin consiste à s’occuper de la vie(Furtwängler, V., 2008), pas seulement des besoins physiques qui permettent d’assurer la vie biologique, mais aussi faire exister ce que l’on est; nos émotions, nos besoins, nos valeurs, ce qui donne un sens à notre vie.

Prendre soin de soi pourrait donc être toute action que l’on porte à notre propre égard, qui vise à prendre soin de notre santé, de notre bien-être et de ce qui est vivant en soi.

LES ÉMOTIONS ET LES BESOINS

Développer sa capacité d’introspection est une condition préalable, afin de reconnaître les émotions et les besoins et d’identifier les valeurs qui guident nos choix. C’est un processus intime qui s’affine et s’approfondit tout au long de la vie.

Cela vient nécessairement confronter les stéréotypes tels que “prendre soin de soi, c’est prendre un bain aux chandelles”. Bien entendu, cela peut en faire partie si cela vous fait du bien, mais ça ne tient pas qu’à cela! Le monde des besoins est un univers bien vaste. Nous pouvons en avoir plusieurs en même temps et il y a plusieurs manières de répondre à un même besoin, tout comme il y a plusieurs aliments possibles pour répondre à la faim.

On ne vise pas une réponse à tous les besoins en tout temps, cela ne serait pas réaliste. On vise plutôt à y répondre la plupart du temps, et il peut être utile de tolérer le délai de gratification, c’est-à-dire le délai entre le moment où il y a conscience d’un besoin et le moment où celui-ci sera répondu. Un besoin négligé, de manière répétée ou sur une trop longue période, pourra créer un déséquilibre et affecter votre humeur, votre bien-être et potentiellement votre santé physique ou mentale.

Pour pouvoir identifier nos besoins, il est d’abord nécessaire de ressentir, d’accueillir les émotions, car ce sont elles qui leur ouvrent la voie. Par exemple, la colère, lorsqu’elle est ressentie et régulée, peut pointer un besoin de dire non, de poser une limite. La tristesse peut pointer un besoin de réconfort ou de partage.

Plutôt que de se distraire, penser à autre chose ou encore réprimer ses émotions, il est important de s’entraîner à les ressentir et les accueillir. Les mécanismes d’évitement des émotions nuisent au contact avec ce qui est vrai et vivant en soi.

LES VALEURS

Qu’est-ce qu’une valeur ? On pourrait dire très simplement que c’est ce qui est important pour soi, ce qui compte vraiment. Il peut s’agir de domaines de vie, de personnes qui comptent pour vous ou de valeurs telles que la loyauté, la liberté, le respect, l’amour, etc. Les valeurs sont relativement stables dans le temps, bien qu’elles puissent évoluer avec vous, selon les expériences et les phases de vie.

Si vous n’êtes pas certain.e.s de connaître vos valeurs, je vous invite à consulter l’article Identifier ses valeurs principales où je propose un exercice concret en 4 étapes pour les identifier et les prioriser.

LES OBSTACLES AU PRENDRE SOIN DE SOI

Il existe plusieurs obstacles qui entravent le prendre soin de soi. Tout d’abord, cela nécessite souvent de modifier certains de nos comportements et l’humain a tendance à résister au changement, aussi bénéfique soit-il. Le manque de motivation et la difficulté à persévérer dans les efforts peuvent venir faire obstacle à tout moment. Il est important d’être indulgent avec soi-même et de célébrer les petits pas réalisés.

De plus, des fragilités au plan de l’estime de soi peuvent être un obstacle à la capacité de prendre soin de soi. Il faut se sentir important pour s’accorder du temps. Il faut considérer que nos besoins sont légitimes pour tenter d’y répondre.

Toutefois, il n’est jamais trop tard pour entamer une démarche visant à améliorer son estime personnelle, c’est-à-dire l’appréciation que l’on a de soi-même : en offrant de l’écoute à nos émotions et à nos sentiments, en offrant réponse à nos besoins, en osant mettre des limites, en s’accordant du temps, de l’attention et de l’intérêt, par exemple.

C’est donc une interaction dynamique : plus je prends soin de moi, plus mon estime se renforce et plus il devient possible de prendre soin de moi, parce que j’ai de plus en plus d’importance à mes yeux.

Comme le disait St-Exupéry : « C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose importante. »

Prendre soin de soi permet d’entretenir la vitalité nécessaire pour prendre soin des autres et à l’inverse, prendre soin des autres sans prendre soin de soi risque d’amener la personne vers un épuisement (Furtwängler, 2008).

VOICI QUELQUES STRATÉGIES POUR PRENDRE SOIN DE SOI

Je vous propose ici quelques idées à partir desquelles vous pourrez dresser votre propre liste de stratégies pour prendre soin de vous :

  • Ressentir et exprimer ses émotions
  • Reconnaître ses limites et les respecter
  • Pratiquer une activité physique
  • S’hydrater suffisamment
  • Pratiquer la méditation de pleine conscience
  • Découvrir quelque chose de nouveau (une activité, une région, une personne)
  • Passer du temps de qualité avec des proches
  • Rire
  • Faire une pause d’écrans
  • Se traiter avec bienveillance/indulgence
  • Faire une activité appréciée : lire, cuisiner, faire de l’art, jouer de la musique, bricoler, écrire, etc.
  • Se donner le droit de se reposer (écouter de la musique, une série, faire une sieste, aller au spa, recevoir un massage, etc.)
  • Entreprendre une psychothérapie
  • Connecter avec la nature
  • S’arrêter (prendre des pauses au quotidien ou des vacances)

Sur ce, prenez soin de vous!

Pour en savoir plus sur l’autrice de cet article :

Mylène Auclair Tourigny

Bibliographie

Martínez, N., Connelly, C. D., Pérez, A., & Calero, P. (2021). Self-care: A concept analysis. International journal of nursing sciences, 8(4), 418–425. https://doi.org/10.1016/j.ijnss.2021.08.007

Furtwängler, V. (2008). Prendre soin de l’autre. InfoKara, 23, 135-135. https://doi.org/10.3917/inka.084.0135

Le contenu de cet article n’est pas exhaustif et ne remplace pas une consultation individualisée avec un professionnel de la santé mentale.

Retour au blog

Leave a Reply